Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mercredi 26 juillet 2017

Visionnages : La playlist de l'été


L'été est un moment privilégié pour regarder quelques films et séries. Notre rédaction vous livre donc ses coups de cœur, en août d'autres titres annoncés chez nos éditeurs préférés seront évoqués sur ce blog. L'ensemble de cette sélection sera abordée en détail lors d'une de nos prochaines émissions. A noter, nous consacrerons un épisode complet de Culture Prohibée à Logan (sorti en DVD & BR chez 20th Century Fox), énormissime film de James Mangold qui revisite le personnage de Serval (ben oui, quoi, c'est bien comme ça qu'on appelait notre X-Man préféré quand on était mômes !) à travers le prisme du western. Cette spéciale Logan accueillera, d'ailleurs, un invité de prestige lié à l'univers des X-Men... Chères auditrices et auditeurs, il va vous falloir être patients !


Votre serviteur, grand fan de cinéma rital, ne peut retenir sa joie énorme devant le travail actuellement accompli par Carlotta Films. Après avoir sorti en juin, au cinéma, deux péloches méconnues, L'homme aux cent visages, première collaboration entre Dino Risi et Vittorio Gassman (qui campe un irrésistible arnaqueur), et Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été, un brulot signé par la féministe Lina Wertmüller, qui confronte guerre des sexes et lutte des classes, Carlotta lance, sur support DVD/BR, la Collection Cinéma Italien. Le 12 juillet ce sont donc deux pépites signés d'un réal' extraordinaire aujourd'hui quelque peu oublié, Elio Petri, qui sont sorties : Le film de SF qui anticipe la télé réalité, La dixième victime, et l'un des plus grands thrillers de tous les temps, Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon. Hors Italie, Carlotta sort La 9ème vie de Louis Drax, le meilleur film, depuis fort longtemps, d'Alexandre Aja.


Rimini Editions donne encore et toujours dans le classique en dépoussiérant, via un très beau Blu-ray, le chef-d'oeuvre de John Huston adapté d'Herman Melville, Moby Dick, avec l'immense Gregory Peck. Autres perles éditées par Rimini, deux transpositions cinématographiques d'Alexandre Dumas, tout d'abord, Vendetta, du sous estimé Gregory Ratoff, d'après Les frères corses, un film d'aventures flamboyant signé par le réalisateur de Cagliostro (également disponible chez Rimini Editions) qui met en vedette Douglas Fairbanks Jr. Puis, Le masque de fer, d'après Le Vicomte de Bragelonne, troisième apparition des Mousquetaires, mise en scène par l'immense James - Frankenstein - Whale. Cet Homme au masque de fer est l'une des sorties événements de l'été, ne serait que parce que c'est un James Whale.


Autre réalisateur mythique, Jack Arnold, l'un des rois de la série B, qui est mis à l'honneur dans un superbe coffret contenant Tarantula (avec un tout jeune Clint Eastwood confronté, avec d'autres, à une tarentule géante) et L'homme qui rétrécit, grand classique de la SF métaphysique dont le scénario, brillant, est signé Richard Matheson, auteur du cultissime Je suis une légende. Cet indispensable box est disponible chez Elephant Films qui a également la brillante idée de distribuer la passionnante saison 4 d' Alfred Hitchcock présente. Le pachyderme qui vient de consacrer trois belles galettes à Paul Newman (vous le savez, puisqu'elles ont été à gagner sur notre profil Facebook), La castagne (George Roy Hill), Virages (James Goldstone) et Le clan des irréductibles (directed by Paul Newman himself). Plus anecdotique, Elephant Films sort l'amusante saison 4 de la série produite par John Landis, Code Lisa.


Nous terminons notre tour d'horizon des sorties estivales avec les dernières parutions du nouvel éditeur qui monte, Movinside. Il met à l'honneur, via un bien beau Blu-ray, l'une des oeuvres les plus barrées de David Cronenberg d'après William S. Burroughs, Le festin nu. Le plus intéressant reste à venir avec le lancement d'une collection de polars comprenant le classique de Stephen Frears, The Hit, et le méconnu Un flic se rebiffe qui voit le légendaire Burt Lancaster se confronter à Cameron Mitchell. L'événement de cette nouvelle collec' est la sortie d'un inédit, en BR, de Richard Fleischer (décidément gâté par les éditeurs vidéos ces dernières années), Don Angelo est mort (1973). Cette fresque mafieuse, durant laquelle s'affrontent diverses trognes parmi les plus patibulaires du cinéma des 70's, met en vedette, entre autre, Anthony Quinn et Robert Forster. Ce film est à voir absolument, il constitue une preuve de plus du talent du réal' de Soleil Vert, rendez-vous en août pour de prochaines sorties !!!


Hanzo

lundi 17 juillet 2017

R.I.P. George A. Romero


Nous sommes très tristes d'apprendre que George A. Romero a rejoint ses morts vivants préférés... sniff...
Pour en savoir plus sur ce réalisateur culte, vous pouvez réécouter l'entretien qu'il nous avait accordé dans une émission ou s'exprimait également Julien Sévéon, auteur de l'ouvrage de référence sur le cinéaste, George A. Romero révolutions, zombies et chevalerie (Julien Sévéon - Popcorn Editions).
Pour écouter l'épisode de Culture Prohibée consacré à Romero, cliquez sur ce lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S8E41.mp3

Bonne écoute!!!


samedi 15 juillet 2017

Lectures : La playlist de l'été


L'été, paraît-il, est une saison propice à la lecture, l'occasion pour notre rédaction de vous faire part de nos derniers coups de cœur (comme ça, vous pourrez les lire avant qu'on en cause dans notre émission du 5 septembre).
Thomas Roland, votre loup-garou picard favori, s'est branché sur Mauvaise prise d'Eoin Colfer (Série Noire-Gallimard). Ce thriller, qui confronte Daniel McEvoy à l'univers glauque du snuff-movie, des flics ripoux et la pègre la plus vile, est une vraie pépite. Les rois barbares (Editions de la librairie du Labyrinthe) de François Thibaux est un recueil de nouvelles fantastiques passionnant sur lequel Thomas reviendra dans notre émission de rentrée en compagnie de l'auteur. Thomas conclut sa sélection estivale avec des livres gore à ne pas mettre devant tous les yeux. Corps et liens Volume 2 de Kââ/Corselien (Rivière Blanche), recueil qui réunit trois classiques de l’horreur originellement publiés entre 1988 et 1993, et deux ouvrages parus chez Trash Editions, Paranoïa de Christophe Siébert, un trip post-nuke horrifico-pyschédélique, et Carnage de Crazy Farmer, transposition d'une ambiance redneck dans les Ardennes.


William Blanc, toujours obsédé par le mythe arthurien, est totalement absorbé par la lecture (en version originale, of course!) du comics The Once and Future Queen (Dark Horse Comics) signé Adam P. Knave, D.J. Kirkbride et Nick Brokenshire. Relecture moderne de la légende du Roi Arthur, The Once and Future Queen a l'originalité de présenter une équipe super-héroïque aux origines et aux orientations sexuelles très diversifiées. Pour William, le Saint Graal c'est un peu avoir un bon comics dans une main, un cocktail dans l'autre, le tout sous un soleil éclatant ! La question qui taraude notre chevalier blanc désormais est :
"A quand une édition française de The Once and Future Queen ?"


Votre rédac'chef préféré a, quant à lui, préféré des livres sur le ciné. Tout d'abord l'excellent Drive-In & Grindhouse cinéma 1950's & 1960's (IMHO) de Régis Dubois. Ce nouvel opus de la collection CinExploitation aborde 101 films Bis qui ont fait la gloire des salles de quartier. Le tout est ponctué d'une série d'entretiens avec des pointures comme Joe Dante. S'il y a bien un éditeur qui, l'air de rien, monte en puissance, c'est PlayList Society. Durant cette dernière saison, nous n'avons eu de cesse de chroniquer leurs essais consacrés au cinéma et aux réalisateurs que nous aimons (Paul Verhoeven, Tobe Hooper). Les deux derniers en date sont Les révolutions de Mad Men de Damien Leblanc et Génération Propaganda de Benoit Marchisio. Le premier analyse avec pertinence la création télévisuelle de Matthew Weiner relatant le parcours de Don Draper, un publicitaire ambigu qui traverse l'Amérique de l'après 39-45. Le second, rempli ras la gueule d'entretiens, est une plongée haletante dans l'histoire du studio Propaganda qui a révélé des metteurs en scène comme David Fincher, Michael Bay, Spike Jonze, Mark Romanek et Antoine Fuqua. Dans notre émission de reprise, Benoit Marchisio sera avec nous pour aborder son ouvrage.


Hanzo

mercredi 5 juillet 2017

Nowave la plateforme VOD Mad in France a besoin de nous : Rencontre avec sa fondatrice Bérangère Dastarac


Nowave est une plateforme pas comme les autres. Basée à Toulouse, elle ne diffuse que des films autres, bien loin de l’univers des blockbusters. Sa programmation propose du court, du long, du fantastique, de l’érotisme, du cinéma d’auteur à la marge… enfin bref, Nowave est très Culture Prohibée. Nous avons rencontré sa fondatrice, Bérangère Dastarac (cf. photo ci-dessous issue du compte Twitter Les Reizoteuses), qui revient sur cette jeune société et le pourquoi comment d’une campagne de financement participatif qui termine dans douze jours (pour participer, cliquez ici).



Bonjour Bérangère, pouvez-vous nous présenter Nowave ?

Nowave, c'est la plateforme française qui diffuse des films indépendants en ligne contre un abonnement. Nous défendons le cinéma dans sa diversité et soutenons les producteurs indépendants. Nous avons décidé de nous battre contre l'uniformisation des plateformes de streaming venues des US en proposant une vision du cinéma à la française et un revenu équitable aux producteurs indépendants. Nous voulons que le cinéma soit diversifié, que tous les films puissent être vus et que les petits producteurs continuent à faire des films.
Pour l’histoire: j’étais productrice de films au Caire en Egypte et, pendant la révolution de 2011, nous avons produit un long métrage de fiction tourné pendant les événements, en partie sur la Place Tahrir. Nous avons été sélectionnés à la Mostra de Venise en 2012 avec ce film. Le film a ensuite fait un grand parcours en festivals. Cela m'a fait prendre conscience du nombre important de films sélectionnés dans les grands festivals que l’on ne retrouve ensuite jamais en salle, alors que ce sont pour la plupart de très beaux films. Suite à cela je suis rentrée en France en 2013 avec la volonté de proposer un espace de visibilité pour ces films, mais aussi les cinémas de contre-culture de manière plus vaste. C’est comme cela qu’est née l’idée de Nowave.
Nous avons lancé Nowave en janvier en France et au Royaume-Uni en février 2017, nous avons environ 300 abonnés. L’objectif est d’ouvrir la plateforme sur 6 nouveaux territoires en fin 2017 (Moyen-Orient et Afrique du nord francophone et anglophone), de proposer des soirées évènementielles autour de films dans les grandes villes de France afin de travailler en profondeur sur le renouvellement des publics sur ce type de cinéma. Nous sommes en négociation pour nous associer à une plateforme américaine qui a une ligne éditoriale similaire à la nôtre afin d’atteindre le continent nord-américain


Qu’est ce qui singularise cette plateforme des autres ?
Notre contenu est sélectionné par des festivals, des personnalités ou notre équipe, ce sont des gens et pas des algorithmes. On essaie de présenter un cinéma au narratif fort avec une vision plus singulière. Nous visons à mettre en lumière des petites productions au même titre que des films plus connus. Nous voulons pouvoir offrir un espace aux auteurs indépendants pour pérenniser la création dans le cinéma et soutenir la diversité. Nous visons un public de niche.

N’avez-vous pas peur de concurrents hégémoniques comme Netflix ? Comment vous positionnez vous par rapport à eux ?
Netflix est évidemment la plus grosse plateforme mondiale, avec beaucoup de contenu mainstream et ses propres productions avec une ligne éditoriale très grand public. Nous proposons un cinéma pointu et nous nous adressons à une niche en recherche de contre-culture. Je pense que nous touchons un public de passionnés, que donc nous avons tout à fait notre place à côté et non en concurrence directe des plateformes comme Netflix



Actuellement se déroule une campagne de crowdfunding via KissKiss BankBank, quel en est le but ?
Le but de la campagne est de récolter des fonds pour pouvoir mieux rétribuer les auteurs et payer des droits sur des films que nous aimerions vraiment acquérir, car les droits des films sont chers. Aussi, nous voulons développer des fonctionnalisés pour que notre site soit davantage axé sur le partage de contenu et les soutiens aux auteurs, donc nous voulons permettre aux abonnés de partager un film avec une personne de leur choix pendant 24h et de leur proposer d’être davantage au centre des sélections bimensuelles que nous proposons.

Nous sommes dans la dernière ligne droite et l’objectif est atteint de moitié, que diriez-vous à nos lectrices et lecteurs pour les persuader de participer ?
Il faut bien comprendre que ce que nous vivons actuellement tend vers l’uniformisation des films et de la création cinématographique. Les petits producteurs sont étranglés par les circuits de diffusion. Il est nécessaire qu’une plateforme comme Nowave existe pour que l’autre cinéma ne meure pas et que les producteurs puissent continuer à fabriquer un cinéma hors circuit. Soutenez Nowave maintenant pour soutenir la diffusion d’un cinéma exigeant et créatif en offre légale, parce que le show business ne doit pas être qu’un business et que la culture cinématographique au sens large doit être préservée!

Qui dit monnaie dit, forcément, achat de droits pour les films ; vu que Nowave est une jeune structure indépendante pas forcément très riche, comment se passent les négociations ? De quels arguments dispose-t-on lorsque l’on est plus des cinéphiles passionnés que des distributeurs à gros cigare ?
C’est très compliqué, on paye certain films, on arrive à convaincre d’autres ayant-droits de “tenter” l’expérience(!) et on propose un retour sur recette 50/50. Pour les films inédits et les court métrages c’est plus facile car, si on deale avec les producteurs en direct, ils ont vraiment envie d’être diffusés. Pour les films plus connus, c’est plus dur. Les distributeurs disent oui en général mais c’est très rare qu’un contrat se concrétise ensuite. Tout le monde attend de voir et préfère garder les films dans un tiroir plutôt que de nous les donner en diffusion contre un partage de recette. Cela parait ridicule mais c'est vrai, ils bloquent les films alors qu’ils sont pour la plupart en téléchargement illégal sur internet.


Nowave veut s’étendre à d’autres contrées, ou en êtes-vous ? D’autant plus que, pour rebondir sur la précédente question, cela signifie acheter des droits pour d’autres territoires…
Nous sommes en France et en Angleterre, nous travaillons sur un partenariat avec une plateforme américaine pour proposer un joint-venture aux USA et au Canada ainsi qu'au Moyen Orient et en Afrique du Nord fin 2017. Il faudra donc négocier tous les droits pour ces territoires-là, c’est pour cela que la collaboration avec la plateforme américaine est intéressante. Sur la région MENA (Moyen Orient & Afrique du Nord), les droits des films que nous présentons sont en général disponibles car ce sont des régions qui proposent en majorité des blockbusters américains ou des films locaux. Ce sera donc moins difficile de négocier les droits auprès des vendeurs internationaux.

Le nom de Nowave a t’il été choisi en référence au mouvement newyorkais qui a vu émerger des cinéastes bien barrés comme Nick Zedd et Richard Kern ?
Oui tout à fait, Bravo! Peu de gens connaissent ce mouvement. En hommage au cinéma de transgression, nous proposons d’ailleurs Pig Death Machine, qui est un des derniers films de ce mouvement, dans notre curation freaks.

Les thématiques choisies, qui vont de Gaspar Noé au Pinku Eïga en passant par Oshii et Lugosi, s’aventurent dans des contrées peu visitées. Elles entrent, bien évidemment, en résonnance avec les choix éditoriaux de notre émission Culture Prohibée. Aussi, comment s’opèrent ces choix et avez-vous quelques révélations à nous faire concernant la programmation des prochains mois ?
C’est tout à fait le cinéma que nous avons envie de présenter, celui de la contreculture, celui qui met en scène d’autres narratifs, celui qui propose un point vue différent sur un sujet. Nous faisons nos sélections au fil de l’eau, en fonction des films que nous pouvons obtenir et aussi des partenariats que nous faisons. Nous allons proposer une sélection spéciale Festival d’Annecy cette semaine avec quelques courts d’animation faits par des tous jeunes talents, puis nous honorerons aussi le Festival du film de fesse dans le courant du mois de juillet.


Interview réalisée par mail le 5 juillet 2017 par Hanzo

vendredi 30 juin 2017

Culture Prohibée en vacances


Chaque semaine vous écoutez Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires en France et en Belgique (cf. liens dans la rubrique ci-contre "Nous écouter sur votre poste de radio").
Plus les saisons passent, plus vous êtes nombreux, aussi nous vous adressons un grand merci pour votre soutien.
Comme tous les ans, nous prenons nos vacances en juillet/août afin de revenir en pleine forme, en septembre, pour une nouvelle saison, la neuvième (et ouais!).
Certaines des radios qui nous programment toute l'année pratiquent la rediffusion estivale, pour en savoir plus, allez consulter leur grille des programmes d'été.
Vous pouvez également ré-écouter nos anciens épisodes en cliquant, ci-contre, sur la rubrique "Podcast".
Si l'émission est en pause, le blog reste actif avec des chroniques concoctées par notre équipe.
Surveillez également notre Page Facebook (cf. lien ci-contre), des petits jeux-concours sont à prévoir.
Rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles aventures avec Culture Prohibée !!!

Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une sorties BR & DVD, le sommaire :

-Les dernières parutions de chez Rimini Editions, à savoir, L'invasion des profanateurs (Philip Kaufman-1978) & German Angst (Jörg Buttgereit, Andreas Marschall & Michal Kosakowski-2015) ;
-Bébé vampire, une série B de John Hayes sorti chez Artus Films ;
-Le cynique, l'infâme, le violent (Umberto Lenzi-1977) & Zeder (Pupi Avati-1983) chez The Ecstasy of Films ;
-Code Lisa saison 3 et L'agence Nostradamus, série méconnue de Claude Barma (Elephant Films) ;
-Les nouveautés MOVinside avec Le cerveau d'acier (Joseph Sargent-1970), Doomwatch (Peter Sasdy-1972), Monstres invisibles (Arthur Crabtree-1958) & Ssssnake (Bernard L. Kowalski-1973) ;

Le lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S8E43_seasonFinale.mp3

Bonne écoute!!!

jeudi 22 juin 2017

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale sorties BR & DVD


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la contre-culture, une spéciale sorties BR & DVD, le sommaire :



-Les dernières parutions de chez Rimini Editions, à savoir, L'invasion des profanateurs (Philip Kaufman-1978) & German Angst (Jörg Buttgereit, Andreas Marschall & Michal Kosakowski-2015) ;
-Bébé vampire, une série B de John Hayes sorti chez Artus Films ;
-Le cynique, l'infâme, le violent (Umberto Lenzi-1977) & Zeder (Pupi Avati-1983) chez The Ecstasy of Films ;



-Code Lisa saison 3 et L'agence Nostradamus, série méconnue de Claude Barma (Elephant Films) ;
-Les nouveautés MOVinside avec Le cerveau d'acier (Joseph Sargent-1970), Doomwatch (Peter Sasdy-1972), Monstres invisibles (Arthur Crabtree-1958) & Ssssnake (Bernard L. Kowalski-1973) ;



Merci à Kevin Boissezon, Christophe Cosyns, Victor Lopez, Stéphane Roux et Jean-Pierre Vasseur pour leur aide sur cette émission.



Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Divers extraits des B.O. de L’invasion des profanateurs (Danny Zeitlin), Le cynique, l’infâme, le violent (Franco Micalizzi) & Une creature de rêve (Oingo Bongo) ;
-Monstrosity (Doomwatch) ;
-Nosferatu (Blue Öyster Cult).



Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une sorties BR & DVD, le sommaire :

-Les adaptations d'Alexandre Dumas parues chez Rimini Editions, à savoir, Cagliostro (Gregory Ratoff-1949) & Le Comte de Monte Cristo (Rowland V. Lee-1934) ;
-Georgia, un classique oublié du grand Arthur Penn sorti chez Rimini Editions ;
-Alfred Hitchcock présente saison 3, avec, peut être, le meilleur épisode du show signé Big Hitch (Elephant Films) ;
-Trois westerns étasuniens édités par Elephant Films, La caverne des hors-la-loi (William Castle-1951), Le survivant des monts lointains (James Neilson-1957) & Fureur Apache (Robert Aldrich-1972) ;
-Le coffret paru chez Carlotta Films intitulé Barbet Schroeder-Un regard sur le monde qui regroupe des films tournés entre 1974 et 2000 (Général Idi Amin Dada : Autoportrait, Koko le gorille qui parle, Maîtresse, Tricheurs, La vierge des tueurs) ;
-Le film documentaire culte réalisé par Barbet Schroeder en 1987, The Charles Bukowski Tapes (Carlotta Films).

Le lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S8E42.mp3

Bonne écoute!!!

jeudi 15 juin 2017

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale sorties BR & DVD


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la contre-culture, une spéciale sorties BR & DVD, le sommaire :



-Les adaptations d'Alexandre Dumas parues chez Rimini Editions, à savoir, Cagliostro (Gregory Ratoff-1949) & Le Comte de Monte Cristo (Rowland V. Lee-1934) ;
-Georgia, un classique oublié du grand Arthur Penn sorti chez Rimini Editions ;



-Alfred Hitchcock présente saison 3, avec, peut être, le meilleur épisode du show signé Big Hitch (Elephant Films) ;
-Trois westerns étasuniens édités par Elephant Films, La caverne des hors-la-loi (William Castle-1951), Le survivant des monts lointains (James Neilson-1957) & Fureur Apache (Robert Aldrich-1972) ;



-Le coffret paru chez Carlotta Films intitulé Barbet Schroeder-Un regard sur le monde qui regroupe des films tournés entre 1974 et 2000 (Général Idi Amin Dada : Autoportrait, Koko le gorille qui parle, Maîtresse, Tricheurs, La vierge des tueurs) ;
-Le film documentaire culte réalisé par Barbet Schroeder en 1987, The Charles Bukowski Tapes (Carlotta Films).

Merci à Mathilde Gibault, Victor Lopez et Jean-Pierre Vasseur pour leur aide sur cette émission.



Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Divers extraits des B.O. de You Can't Get Far Without a Railroad (Le survivant des monts lointains) (James Stewart) & Lupin III: Castle of Cagliostro - Fire Treasure (Yuji Ohno) ;
-Georgia On My Mind (Ray Charles) ;
-Star Spangled Banner (Live at The Los Angeles Forum 25 avril 1970) (Jimi Hendrix Experience) ;
-Amazin Man (The Idi Amin Dada Song) (John Bird) ;
-King Kong Five (Mano Negra).


Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une spéciale George A. Romero, le sommaire :

-Une évocation de l'ouvrage événement intitulé George A. Romero révolutions, zombies et chevalerie (Julien Sévéon - Popcorn Editions) ;
-Un entretien avec Julien Sévéon ;
-Une interview de George A. Romero.

Le lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S8E41.mp3

Bonne écoute!!!

vendredi 9 juin 2017

Bazaar


Dès ce week-end, dans notre boutique, deux nouvelles revues :
-Toutes les couleurs du Bis n°9 spécial Traci Lords. Un fanzine édité par notre partenaire Sin'Art avec le soutien des Films de la Gorgone. Un numéro consacré à l'une des stars du X parmi les plus emblématiques des 80's.
-Videotopsie n°19, mag' dans lequel sévit votre Hanzo préféré avec tout plein de sujets passionnants dedans tel un dossier Frank De Felitta troussé avec talent par notre chroniqueur Thomas Roland.
Plus d'infos dès demain en allant dans notre boutique, ça s'passe ici.

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale George A. Romero avec les interviews de George A. Romero et Julien Sévéon (George A. Romero Révolutions, Zombies Et Chevalerie-Popcorn Editions)


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la contre-culture, une spéciale George A. Romero, le sommaire :


-Une évocation de l'ouvrage événement intitulé George A. Romero révolutions, zombies et chevalerie (Julien Sévéon - Popcorn Editions) ;
-Un entretien avec Julien Sévéon ;
-Une interview de George A. Romero.


Merci à William Blanc et Daniel Cohen pour leur aide sur cette émission.

Playlist de l'émission de cette semaine :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Quelques extraits de la B.O. de La nuit des morts-vivants (William Loose & Fred Steiner), Martin (Donald Rubinstein), Season of the Witch (Donovan) & Zombie (Goblin) ;
-Night oft he Living Dead (Garland Jeffreys).