Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, elle vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émissions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H). L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Booster FM à Toulouse, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois , Résonance à Bourges et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

samedi 29 février 2020

Le 3 mars 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Ciné-club des Films de la Gorgone avec la projection de Les Disparus de Saint-Agil (1938), film policier français de Christian-Jaque


La Ville De Thourotte organise son ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 3 mars à 20H00 à la Salle Saint-Gobain (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Les Disparus de Saint-Agil(1938), un film policier français de Christian-Jaque scénarisé par Jacques Prévert. Ce long-métrage est sélectionné par Les Films de la Gorgone (association soutenue par le Conseil Départemental de l'Oise).


Le pitch : Peu de temps avant la Première Guerre mondiale, au collège de Saint-Agil, des choses étranges se passent la nuit. Beaume (Serge Grave), Sorgue (Jean Claudio) et Macroy (Marcel Mouloudji), trois élèves du collège de Saint-Agil, ont créé une association secrète, Les Chiches Capons, dans le but de préparer un tout aussi secret projet de départ pour l'Amérique. Un soir, dans la salle de sciences naturelles où ils tiennent leurs réunions, Sorgue voit un homme sortir d'un mur. À la suite d'une visite chez le directeur (Aimé Clariond) à propos d'un chahut, Sorgue disparaît. Il est le premier d’une longue liste…


Le Bonus : Christian-Jaque est d’abord affichiste, puis journaliste pour la revue Cinégraph, décorateur de cinéma et, enfin, metteur en scène. Réalisateur de plus de 80 films et téléfilms entre 1932 et 1977, il a dirigé tous les acteurs mythiques du cinéma français dont, dans Les Disparus de Saint-Agil, Erich von Stroheim et Michel Simon. Sous l’Occupation, il réalise L'Assassinat du père Noël et La Symphonie fantastique pour la compagnie française à capitaux allemands Continental-Films, ce qui lui sera reproché, malgré tout, il termine la guerre dans les rangs des FFI. Il a été fait chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945 et commandeur des Arts et des Lettres le 10 novembre 1978.


Le Super Bonus : Les Disparus de Saint-Agil démontre la vitalité du cinéma français d’avant la seconde guerre mondiale. Le réalisateur de Fanfan la tulipe choisit d’adopter le point de vue des enfants, conférant une atmosphère singulière à son œuvre, qui flirte à de multiples reprises avec le fantastique. Jacques Prévert, très respectueux du roman éponyme de Pierre Véry qu’il adapte, confère une certaine forme de poésie aux dialogues. Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. La soirée sera animée par les critiques de cinéma Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, Les Westerns de Marvin H Albert au cinéma (Artus Films), est disponible en librairie. Venez frissonner en famille, vous ne le regretterez pas !!!

Toutes les couleurs du Bis spécial Lucio Fulci est de retour !


Bonne nouvelle, un retirage du numéro 6 de Toutes les couleurs du Bis vient de débarquer dans la boutique des Films de la Gorgone, association qui coproduit Culture Prohibée.
Re bonne nouvelle, c'est un numéro entièrement consacré au légendaire Lucio Fulci, le metteur en scène, entre autres films cultes, de Liens d'amour et de sang, Le Venin de la peur, La longue nuit de l'exorcisme & L'Enfer des zombies.
Attention, le précédent a été très vite épuisé, il n'y en aura donc pas pour tout le monde, dépêchez-vous de le commander !!!
Le tarif est de 11€ port compris (8€ pour les adhérents à l'association), contactez Les Films de la Gorgone, pour tout achat, à cette adresse mail : hanzozerazor60@gmail.com
Pour consulter les produits disponibles dans la boutique en ligne, suivez ce lien : www.lesfilmsdelagorgone.fr/topic2/index.html

mardi 25 février 2020

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale travail dans la fiction avec le scénariste Arnaud Delalande (Le Travail m'a tué - Futuropolis)


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la culture pas nette du ciboulot, une spéciale travail dans la fiction, le sommaire :


-Evocation la bande-dessinée Le Travail m'a tué (Futuropolis) dessinée par Grégory Mardon et coscénarisée par Hubert Prolongeau et Arnaud Delalande ;
-Entretien avec Arnaud Delalande ;
-Retour sur quelques films dont Ceux qui travaillent (2019) d’Antoine Russbach (Condor Entertainment), L’emploi du temps (2001) de Laurent Cantet (France Télévisions Distribution) et Le Couperet (2005) de Costa-Gavras (Arte éditions).


Merci à Anne-Gaëlle Fontaine pour son aide sur cette émission.

Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Quelques extraits des BO de Corporate (Mike Kourtzer & Alexandre Saada) & Le Couperet (Armand Amar).

Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une spéciale Jean-Claude Brisseau, le sommaire :

-Evocation de trois œuvres du cinéaste éditées par Carlotta , à savoir, Un jeu brutal (1983), De bruit et de fureur (1988) et Noce blanche (1989) ;
-Chronique de L’Ange noir (1994) disponible chez Studiocanal (Collection Make My Day).

Téléchargez l’émission en suivant ce lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S11E26.mp3

Abonnez-vous via Podcloud en suivant ce lien : http://cultureprohibee.lepodcast.fr/

Abonnez-vous via Spotify en suivant ce lien : https://open.spotify.com/show/7CaFZdzxls7CdlND062wZk?si=--TbsL3SQym_0a-VYD3Nog

Ecoutez-nous via Deezer en suivant ce lien : https://www.deezer.com/fr/show/345382

Bonne écoute !!!

mardi 18 février 2020

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale Jean-Claude Brisseau


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la culture pas nette du ciboulot, une spéciale Jean-Claude Brisseau, le sommaire :


-Evocation de trois œuvres du cinéaste éditées par Carlotta , à savoir, Un jeu brutal (1983), De bruit et de fureur (1988) et Noce blanche (1989) ;
-Chronique de L’Ange noir (1994) disponible chez Studiocanal (Collection Make My Day).


Merci à Mathilde Gibaut pour son aide sur cette émission.

Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Quelques extraits des BO de Noce blanche (Jean Musy), Miracle en Alabama (Laurence Rosenthal) & L'Ange noir (Jean Musy) ;
-Retour à Paris (Charles Trenet).


Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une spéciale érotisme au Japon, le sommaire :

-Evocation du coffret Roman Porno 1971-2016 - Une histoire érotique du Japon édité par Elephant Films, coffret réunissant les films Nuits félines à Shinjuku (Noboru Tanaka, 1972), Les Amants mouillés (Tatsumi Kumashiro, 1973), L’Extase de la rose noir (Tatsumi Kumashiro, 1975), Angel Guts : Red Porno (Toshiharu Ikeda, 1981), Lady Karuizawa (Masaru Konuma, 1982), L’Aube des félines (Kazuya Shiraishi, 2017), À L’ombre des jeunes filles humides (Akihiko Shiota, 2016), Chaudes gymnopédies (Isao Yukisada, 2016), Antiporno (Sono Sion, 2016) & White Lily (Hideo Nakata, 2016) ;
-Entretien avec Stephen Sarrazin, auteur de Nikkatsu Roman Porno une autre histoire du corps au Japon, livre accompagnant le coffret Roman Porno 1971-2016 - Une histoire érotique du Japon.

Téléchargez l’émission en suivant ce lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S11E25.mp3

Abonnez-vous via Podcloud en suivant ce lien : http://cultureprohibee.lepodcast.fr/

Abonnez-vous via Spotify en suivant ce lien : https://open.spotify.com/show/7CaFZdzxls7CdlND062wZk?si=--TbsL3SQym_0a-VYD3Nog

Ecoutez-nous via Deezer en suivant ce lien : https://www.deezer.com/fr/show/345382

Bonne écoute !!!

samedi 15 février 2020

Le 3 mars 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Ciné-club des Films de la Gorgone avec la projection de Les Disparus de Saint-Agil (1938), film policier français de Christian-Jaque


La Ville De Thourotte organise son ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 3 mars à 20H00 à la Salle Saint-Gobain (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Les Disparus de Saint-Agil(1938), un film policier français de Christian-Jaque scénarisé par Jacques Prévert. Ce long-métrage est sélectionné par Les Films de la Gorgone (association soutenue par le Conseil Départemental de l'Oise).


Le pitch : Peu de temps avant la Première Guerre mondiale, au collège de Saint-Agil, des choses étranges se passent la nuit. Beaume (Serge Grave), Sorgue (Jean Claudio) et Macroy (Marcel Mouloudji), trois élèves du collège de Saint-Agil, ont créé une association secrète, Les Chiches Capons, dans le but de préparer un tout aussi secret projet de départ pour l'Amérique. Un soir, dans la salle de sciences naturelles où ils tiennent leurs réunions, Sorgue voit un homme sortir d'un mur. À la suite d'une visite chez le directeur (Aimé Clariond) à propos d'un chahut, Sorgue disparaît. Il est le premier d’une longue liste…


Le Bonus : Christian-Jaque est d’abord affichiste, puis journaliste pour la revue Cinégraph, décorateur de cinéma et, enfin, metteur en scène. Réalisateur de plus de 80 films et téléfilms entre 1932 et 1977, il a dirigé tous les acteurs mythiques du cinéma français dont, dans Les Disparus de Saint-Agil, Erich von Stroheim et Michel Simon. Sous l’Occupation, il réalise L'Assassinat du père Noël et La Symphonie fantastique pour la compagnie française à capitaux allemands Continental-Films, ce qui lui sera reproché, malgré tout, il termine la guerre dans les rangs des FFI. Il a été fait chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945 et commandeur des Arts et des Lettres le 10 novembre 1978.


Le Super Bonus : Les Disparus de Saint-Agil démontre la vitalité du cinéma français d’avant la seconde guerre mondiale. Le réalisateur de Fanfan la tulipe choisit d’adopter le point de vue des enfants, conférant une atmosphère singulière à son œuvre, qui flirte à de multiples reprises avec le fantastique. Jacques Prévert, très respectueux du roman éponyme de Pierre Véry qu’il adapte, confère une certaine forme de poésie aux dialogues. Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. La soirée sera animée par les critiques de cinéma Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, Les Westerns de Marvin H Albert au cinéma (Artus Films), est disponible en librairie. Venez frissonner en famille, vous ne le regretterez pas !!!

mardi 11 février 2020

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale érotisme au Japon avec Stephen Sarrazin auteur de Nikkatsu Roman Porno une autre histoire du corps au Japon (livre accompagnant le coffret Roman Porno 1971-2016 - Une histoire érotique du Japon - Elephant Films)


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la culture pas nette du ciboulot, une spéciale érotisme au Japon, le sommaire :


-Evocation du coffret Roman Porno 1971-2016 - Une histoire érotique du Japon édité par Elephant Films, coffret réunissant les films Nuits félines à Shinjuku (Noboru Tanaka, 1972), Les Amants mouillés (Tatsumi Kumashiro, 1973), L’Extase de la rose noir (Tatsumi Kumashiro, 1975), Angel Guts : Red Porno (Toshiharu Ikeda, 1981), Lady Karuizawa (Masaru Konuma, 1982), L’Aube des félines (Kazuya Shiraishi, 2017), À L’ombre des jeunes filles humides (Akihiko Shiota, 2016), Chaudes gymnopédies (Isao Yukisada, 2016), Antiporno (Sono Sion, 2016) & White Lily (Hideo Nakata, 2016) ;
-Entretien avec Stephen Sarrazin, auteur de Nikkatsu Roman Porno une autre histoire du corps au Japon, livre accompagnant le coffret Roman Porno 1971-2016 - Une histoire érotique du Japon.


Merci à Victor Lopez pour son aide sur cette émission.

Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Quelques extraits des BO de Sadistic and Masochistic (Kenji Kawaii), Onsen Mimizu Geisha (Hajime Kaburaji) & Antiporno (Susumu Akizuki, Toodlum Barker & Emil Lomax) ;
-Showa Kare Susuki (Naomi Tani) ;
-Ibu no kanashimi (Yukiko Kuwabara).


Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une spéciale science-fiction, le sommaire :

-Echanges autour de Danger planète inconnue (1959) de Robert Parrish et Saturn 3 (1980) de Stanley Donen (Elephant Films) ;
-Débat sur Donnie Darko Director’s Cut (2001) de Richard Kelly (Carlotta) ;
-Chronique de Upgrade (2018) de Leigh Whannell (Universal).

Téléchargez l’émission en suivant ce lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S11E24.mp3

Abonnez-vous via Podcloud en suivant ce lien : http://cultureprohibee.lepodcast.fr/

Abonnez-vous via Spotify en suivant ce lien : https://open.spotify.com/show/7CaFZdzxls7CdlND062wZk?si=--TbsL3SQym_0a-VYD3Nog

Ecoutez-nous via Deezer en suivant ce lien : https://www.deezer.com/fr/show/345382

Bonne écoute !!!

mercredi 5 février 2020

Dans Culture Prohibée cette semaine : Emission spéciale science-fiction


Retrouvez cette semaine Culture Prohibée sur les antennes de nos radios partenaires (cf. liens ci-contre dans la rubrique "Nous écouter sur votre poste de radio").
Au programme de votre émission préférée consacrée à l'actualité de la culture pas nette du ciboulot, une spéciale science-fiction, le sommaire :


-Echanges autour de Danger planète inconnue (1959) de Robert Parrish et Saturn 3 (1980) de Stanley Donen (Elephant Films) ;
-Débat sur Donnie Darko Director’s Cut (2001) de Richard Kelly (Carlotta) ;
-Chronique de Upgrade (2018) de Leigh Whannell (Universal).


Merci à Mathilde Gibaut et Victor Lopez pour leur aide sur cette émission.

Playlist de l'émission :
-Générique d'après DJ No Breakfast remixé par Léo Magnien (notre flamboyant ingénieur du son) ;
-Quelques extraits des BO de Saturn 3 (Elmer Bernstein), Danger Planète inconnue (Barry Gray) & Upgrade (Jed Palmer) ;
-Head Over Heels (Tears for fears).


Téléchargez l'émission de la semaine dernière


Téléchargez l'émission de la semaine dernière, une spéciale histoire au cinéma, le sommaire :

-Chroniques de deux films sortis chez Elephant Films, Le Voyage des damnés (1977) de Stuart Rosenberg, qui évoque un pan méconnu de l’histoire de la seconde guerre mondiale, et Ces Garçons qui venaient du Brésil (1978) de Franklin J. Schaffner, variation troublante et fantaisiste autour de la traque de l’ignoble Dr Mengele ;
-Evocation de Khartoum (1966) de Basil Dearden sorti chez Rimini ;
-Echanges autour de J’Accuse (2019), film de Roman Polanski sur l’affaire Dreyfus, en compagnie de Dominique Legrand, auteur de La Passion Polanski (Marest Editeur).

Téléchargez l’émission en suivant ce lien : http://podcast.grafhit.net/cultureProhibee/CP_S11E23.mp3

Abonnez-vous via Podcloud en suivant ce lien : http://cultureprohibee.lepodcast.fr/

Abonnez-vous via Spotify en suivant ce lien : https://open.spotify.com/show/7CaFZdzxls7CdlND062wZk?si=--TbsL3SQym_0a-VYD3Nog

Ecoutez-nous via Deezer en suivant ce lien : https://www.deezer.com/fr/show/345382

Bonne écoute !!!

lundi 3 février 2020

Hommage à Norbert Moutier


La semaine dernière c'est une véritable légende de la cinéphilie française qui a tiré sa révérence : Norbert Moutier. Le fondateur du mythique Monster Bis, zine qui a bercé l'adolescence de votre serviteur, était aussi l'auteur de quelques romans, dont Neige d'enfer paru dans la Collection Gore (Fleuve Noir). Il a également signé quelques films Bis réalisés sans une thune mais avec beaucoup de passion. Parmi ses long-métrages, Ogroff (Mad Mutilator - 1983), premier slasher français, a même eu le droit à un très beau DVD collector chez Artus Films. Il était, en sus, le tenancier d'un vidéo-club parisien qui ressemblait à une antre pour Bissophiles : BD Ciné. Un lieu dans lequel nous échangions pendant des heures sur le cinéma populaire, italien de préférence. En fouillant dans nos archives, nous avons retrouvé une interview du Maître de la Rue Pierre Sémard. Elle a été publiée initialement dans Fantasticorama N°1 (1998). Pendant 15 jours, elle est téléchargeable en suivant ce lien : https://www.grosfichiers.com/Sb2TtbLREF5
Norbert était le digne représentant d'une époque malheureusement révolue, celle des vidéoclubs dans lesquels ça débattait sec, celle ou on s'échangeait sous le manteau une copie VHS pourrave de La Vénus d'Ille (1979) de Mario Bava enregistrée sur la Rai, celle ou on achetait des fanzines car c'était le seul média qui parlait de Cinéma Bis sans mépris… Norbert, tu nous manque déjà!!!

Hanzo