Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mardi 6 février 2018

Urgent !!! En raison des intempéries, le ciné-club des Films de la Gorgone de ce soir est reporté le lundi 12 février 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Venez nombreux à la projection de Le narcisse noir (1947) un drame britannique de Michael Powell et Emeric Pressburger



Les Films de la Gorgone (l'association spécialisée dans l’audiovisuel qui coproduit Culture Prohibée avec le soutien du Conseil Départemental De L'Oise) et du service culturel de La Ville De Thourotte organisent leur ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 12 février à 20H00 à la Salle Saint-Gobain de Thourotte (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Le narcisse noir (1947), un drame britannique de Michael Powell et Emeric Pressburger.


Le pitch : Une mission de la congrégation des Sœurs de Marie s’installe à Mopu, au Népal, dans l’ancien harem qu’un seigneur local veut transformer en dispensaire. Cinq nonnes d’un couvent de Calcutta sont ainsi envoyées aux confins du pays afin de soigner et d’éduquer les enfants de la région. Dean, un agent anglais, est chargé de les aider à constituer le dispensaire et l’école. Rapidement, la jeune sœur Clodagh, en charge de la mission, s’oppose à Dean dont le franc-parler la choque. Au sein de la communauté, la solitude pèse de plus en plus sur les cœurs et les tensions s’exacerbent, comme l’avait pronostiqué Dean.


Le Bonus : Le narcisse noir est l’un des longs-métrages parmi les plus célèbres du duo britannique, Michael Powell et Emeric Pressburger. Le narcisse noir, derrière son intrigue de drame (faussement) classique, cache un film fou, sensuel, fantastique, envoûtant. Cette œuvre unique et exceptionnelle est l’un des plus grands films de l’histoire du 7ème Art et l’une des plus belles prestations de l’immense Deborah Kerr (6 nominations aux Oscars). Il faut dire que le duo à l’œuvre sur cette péloche n’est autre que le responsable de nombreux classiques tels que Colonel Blimp (1943), Une question de vie ou de mort (1946) ou Les Chaussons rouges (1948), déjà diffusé dans notre ciné-club lors d’une précédente saison. Selon le critique Olivier Bitoun (DVD Classik) : « Le Narcisse noir est certainement l’œuvre la plus évidente de Michael Powell, la plus flamboyante, et ne serait-ce que par sa beauté de chaque instant, le film ne peut que susciter l’engouement ».


Le Super Bonus : Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. Le narcisse noir est doté d’une photographie sublime signée du grand Jack Cardiff, oscarisé pour l’occasion. Voici ce que disait de lui Michael Powell : « Le grain de la peau dans les gros plans de Colonel Blimp aurait ravi Fragonard, mais les éclairages et la composition de Jack dans Le Narcisse noir et Les Chaussons rouges auraient irrité Delacroix parce qu’il n’aurait pu faire mieux lui-même, en imagination ou en clair-obscur. ». Vous pouvez visionner la bande-annonce de Le narcisse noir en cliquant ici. La projection sera accompagnée d’un débat animé par le critique de cinéma Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, " Le cinéma français c’est de la merde ! Volume II " (Editions Zantrox), vient de sortir en librairie. Venez nombreux voir ce grand classique du cinématographe sur grand écran !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire