Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mercredi 22 juillet 2015

Les lectures de Boris : Drone


Ecrit par Neal Asher
Publié en octobre 2010 au Fleuve Noir
ISBN 978-2-265-08916-7

Sympa ce petit truc... 296 pages, c'est écrit gros, ç'est bien divertissant, ça passe vraiment sans effort ! Drone est un roman d'aventure où l'on suit, à grands coups de flashbacks, la genèse d'un agent du Polity, organisation politico-militaire inter-galactique issue de l'univers habituel de Neal Asher. On éprouve un certain plaisir à retrouver les Pradors, leur organisation sociale déroutante, leur caractère exécrable et leur technologie inhabituelle mais étonnamment semblable à celle des humains. C'est du bon gros cafard comme je les aime !


Dans l'ensemble, comme souvent chez Asher, l'univers décrit est intéressant. C'est riche, varié, même si l'auteur s'autorise à développer quelques avancées technologiques à priori physiquement impossibles (mes excuses pour l'intégrisme terre à terre dont je fais preuve!). Et puis c'est vrai que dans un univers en guerre les sociétés ne sont pas mises en valeur, au profit des militaires et de leurs accessoires. Quoiqu'il en soit le rapport au corps d'un individu servi par une médicalisation très efficace est toujours intéressant, et Asher s'est plutôt bien amusé.


On aura remarqué dans les lignes précédentes une petite odeur de déjà-vu, et c'est bien là que le bât blesse. La créativité est un peu mollassonne. Peter F. Hamilton n'est jamais loin, par exemple... A regretter également un dénouement décevant à mon goût. Même si on a déjà eu l'occasion de lire bien pire, ou bien plus puissant, faites votre choix. Malgré tout, j'ai pris à la lecture de ce bouquin un certain plaisir et même un plaisir certain car Drone est un roman court, au rythme soutenu et aux portes grandes ouvertes vers un univers plus important.

Boris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire