Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, elle vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émissions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H). L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Booster FM à Toulouse, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois , Résonance à Bourges et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mercredi 22 janvier 2020

Le 4 février 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Ciné-club des Films de la Gorgone avec la projection de Jaguar (1955-1667), docufiction français signé Jean Rouch, en présence du critique de cinéma Thomas Roland (Culturopoing, Griff)


La Ville De Thourotte organise son ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 4 février à 20H00 à la Salle Saint-Gobain (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Jaguar (1955-1967), un docufiction français doublé d’un road movie passionnant signé du légendaire Jean Rouch. Ce long-métrage est sélectionné par Les Films de la Gorgone (association soutenue par le Conseil Départemental de l'Oise).


Le pitch : Trois jeunes nigériens décident de quitter leur village de brousse durant la saison sèche pour se rendre temporairement en Gold Coast (qui deviendra le Ghana en 1957) dans l’espoir d’y faire fortune. Arrivés là-bas, ils se séparent. L’un travaille au port d’Accra, l’autre devient un Jaguar (jeune homme galant à la tête bien peignée que tout le monde regarde) exerçant divers petits métiers et tous deux finissent par rejoindre le troisième qui vend diverses choses sur le marché de Kumassi. Ils s’associent pour fonder l’échoppe « Petit à petit, l’oiseau fait son bonnet » avant de rentrer dans leur village…


Le Bonus : Jean Rouch est un réalisateur et un ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris et mort le 18 février 2004 au Niger. Il est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains. Considéré comme le créateur de l'ethnofiction, un sous-genre de la docufiction, il est l'un des théoriciens et fondateurs de l'anthropologie visuelle. Au cours de sa longue carrière, Jean Rouch, réalisateur de plus d’une centaine de films, enseigne le cinéma en France, en Afrique, aux États-Unis. Il anime pendant des années le séminaire « Cinéma et Sciences Humaines » à la Cinémathèque française en collaboration pédagogique avec l'université de Paris X-Nanterre, où il crée le premier DEA en études cinématographiques de France. Président de la Cinémathèque française entre 1986 et 1991, il est en 1993, à Berlin, lauréat du Prix international de la paix. Jaguar, tourné en 1955 et sorti en 1967, traite du thème de la migration économique à travers un voyage initiatique pour ses trois protagonistes au verbe intarissable.


Le Super Bonus : Influencé par Robert Flaherty et son Nanouk l’esquimau, projeté lors de la précédente saison de notre ciné-club, Jean Rouch est l’un des pères fondateurs du cinéma-vérité. Il est une source d’inspiration pour les réalisateurs de la Nouvelle Vague qui reprendront nombre des procédés de mise en scène. Jean-Luc Godard, grand admirateur du cinéaste, a déclaré : « Jean Rouch n'a pas volé son titre de carte de visite : chargé de recherche au Musée de l'homme. Existe-t-il une plus belle définition du cinéaste ? ». Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. La soirée sera animée par les critiques de cinéma Thomas Roland (Culturopoing, Griff) et Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, Les Westerns de Marvin H Albert au cinéma (Artus Films), est disponible en librairie. Venez nombreux pour voir ce classique méconnu sur grand écran, vous ne le regretterez pas !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire