Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, elle vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émissions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H). L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Booster FM à Toulouse, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois , Résonance à Bourges et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

jeudi 19 décembre 2019

Le 7 janvier 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Ciné-club des Films de la Gorgone avec la projection de Travail au noir (1982), drame britannique de Jerzy Skolimowski en présence de Dimitri Doublet, travailleur social


La Ville De Thourotte organise son ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 7 janvier à 20H00 à la Salle Saint-Gobain (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Travail au noir (1982), un drame britannique signé Jerzy Skolimowski. Ce long-métrage est sélectionné par Les Films de la Gorgone (association soutenue par le Conseil Départemental de l'Oise).


Le pitch : Début décembre 1981. Quatre ouvriers polonais débarquent à Londres pour le compte d'un riche compatriote qui fait rénover à bon compte sa demeure en les embauchant au noir. Les travaux sont censés durer un mois et les quatre hommes doivent pour cela toucher l'équivalent d'un an de salaire dans leur pays. Le contremaître, Novak (Jeremy Irons), est le seul à comprendre l'anglais et il se charge de tous les rapports avec l'extérieur. Le 12 décembre, il apprend par la radio que l'état d'urgence est décrété par le général Jaruzelski, que Solidarnosc est interdit et que les militants syndicaux se voient arrêtés en masse. Il décide de cacher cette information à ses camarades afin que ceux-ci ne quittent pas précipitamment le chantier pour rejoindre leurs proches. Alors qu'il essaye de les tenir dans l'ignorance jusqu'à l'achèvement des travaux, Novak doit qui plus est faire face à de multiples problèmes techniques qui entraînent des frais non prévus. La somme qui lui a été allouée pour les fournitures et le quotidien de l'équipe s'épuise, ce qui le pousse à commettre des vols pour nourrir ses ouvriers et terminer le chantier dans les temps…


Le Bonus : Jerzy Skolimowski est un cinéaste, acteur et peintre polonais né le 5 mai 1938 à Łódź. Il est considéré comme l'un des grands noms du Nouveau cinéma polonais des années 1960. Son père, résistant polonais, meurt dans le Camp de concentration de Flossenbürg en 1943. Sa mère, une Juste, continue le combat contre la barbarie nazie, cachant du matériel pour imprimer des tracts sous le lit du jeune Jerzy Skolimowski. De cette enfance terrible durant laquelle il connaît la faim, Skolimowski préfère se souvenir de ses premières années sur les bancs de l’école en compagnie d’un certain Václav Havel. Farouche opposant à toute forme de totalitarisme, cet artiste protéiforme, l’un des fers de lance du Nouveau cinéma polonais, choisit l’exil suite à la censure de Haut les mains (1967). Il rejoint Roman Polanski en Grande Bretagne et signe une série de films iconoclaste inclassable, dont la comédie noire Travail au noir.


Le Super Bonus : Le film vous sera présenté par le travailleur social Dimitri Doublet. Ce formateur à la Confédération Général du Travail intervient notamment dans le domaine des questions de société. Il est également spécialiste des questions de migrations et des travailleurs sans papiers. Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. La soirée sera animée par le critique de cinéma Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, Les Westerns de Marvin H Albert au cinéma (Artus Films), est disponible en librairie. Venez nombreux pour voir cette œuvre inclassable sur grand écran, vous ne le regretterez pas !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire