Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mercredi 10 août 2016

Le bon son de l’Amiral : Rockers


Après vous avoir délaissés quelques jours, le temps de vacances bien méritées, notre blog reprend du service avec une nouvelle rubrique, Le bon son de l’Amiral Vous pourrez y découvrir quelles sont les bandes originales de films que préfère Admiral Lee, le programmateur musical de notre émission radiophonique Culture prohibée. Il ouvre les hostilités avec un skeud made in Jamaïca : Rockers.
En effet, pour tout amateur de reggae, l'écoute de la bande originale de Rockers est vraiment incontournable, au même titre que le visionnage du film. Ce disque garantit un bon moment que ce soit en sound system(1) ou tranquillement allongé dans son canapé (d’autres options d’écoute sont possibles, bien entendu) ! Ces morceaux, presque tous inédits, ont été enregistrés à Tuff Gong & Aquarius (2) et mixés par Errol Brown. Ils illustrent parfaitement ce film écrit et réalisé par Ted Bafaloukos en 1978 qui met en scène le batteur de Burning Spear(3) : Leeroy « Horsemouth » Wallace. Le pitch est simple, Lee « Horsemouth » Wallace s’est fait voler sa moto, et il doit la retrouver pour bosser ! Rockers met aussi en scène d'autres piliers du mouvement reggae comme Robbie Shakespeare, Dillinger, Big Youth et d'autres...


La BO s'ouvre sur We a Rockers (Inner circle(4)), chanté par un Jacob Miller au sommet de la gloire, son « he's a rocker, she's a rocker » est idéal pour débuter ce LP. Suit ensuite Money Worries (Maytones) et le classique Police and Thieves de Junior Murvin (un tube énorme en Jamaïque mais aussi en Angleterre où ce titre a été repris par The Clash avec brio(5)). Ce titre relate parfaitement la situation en Jamaïque à cette époque : Une police violente qui réprimande sauvagement les rastas qui n'ont grossièrement que le reggae ou le banditisme pour vivre. Le son Roots Rock Reggae de The Heptones relaie ce morceau, on se laisse porter par un morceau enregistré « à l'ancienne », un micro dans le studio et « record !!!! » (méthode propre à l'époque, malheureusement). Stepping Razor de Peter Tosh(6) vient ensuite nous faire franchir un nouveau palier, avec ses petits solos de guitare, son texte engagé et enragé. Peter Tosh nous envoie un message fort, tout comme le fait ensuite Jacob Miller, en solo, avec Tenement Yard puis Junior Byles avec son Fade Away (en français « disparaissez »)… petit extrait traduit « le riche devient plus riche chaque jour / et le peu que possède le pauvre sera pris / entendez vous ce que je dis? ». Une nouvelle version de ce morceau signée Million Stylez (cocorico : un DJ/chanteur d’origine franco-japonaise !), avec une basse digitale est ressortie en 2006, à écouter de toute urgence !


On retourne la galette pour débuter la face B… le Wailer (7) Bunny Wailer nous gratifie d'un « Rockers » riche en émotions, suivent Gregory Isaacs (Slave Master ), The Upsetters (Dread Lion ) et Kiddus I (Graduation in Zion ). Le voyage continue, les textes restent bien écrits et très réalistes. Burning Spear nous scotche ensuite avec son puissant Jah No Dead version a capella (reprise en 2005 par Sinead O' Connor). Un morceau poignant et puissant qui colle à nos tympans et qui, comme tous les morceaux de cet album, est un vrai cri du cœur. Satta Amasa Gana , le morceau suivant, est tout simplement excellent. Envoûtants par leur façon de chanter et de jouer ce morceau, les membres de Third World reprennent ce classique reggae des Abyssinians avec brio, sûrement le meilleur morceau de leur carrière. Cette BO se referme sur Natty Take Over de Justin Hinds and the Dominoes, un titre très « rocksteady(8) ». Pas anodin comme choix, cette chanson invite les « youths » à se reprendre… « le moment est venu » !
Admiral Lee


(1)Sound system : Au sens strict, le terme sound system (en français « système de sonorisation ») désigne le matériel de sonorisation utilisé lors d'une fête. Par extension, il désigne également le groupe d'organisateurs de soirées mettant ce matériel à disposition. En Jamaïque, un sound system est une sorte de concert ou soirée itinérante extrêmement populaire. Le sound system peut-être considéré comme une sorte de discothèque ambulante. La scène des sound systems est généralement considérée comme une part importante de l'histoire culturelle jamaïcaine. Le maître du sound system est le disc jockey (DJ), la grande gueule : Un des premiers à avoir enflammé la Jamaïque avait pour nom King Stitt, qui, avant U Roy et Big Youth, ne disait aucun texte mais criait et admonestait l'assistance. Pour la plupart des gens, analphabètes, ne lisant pas les journaux, le sound system était un bon médium d'information sociale, les DJs abordant souvent des thèmes d'actualité. Les DJ's sont épaulés par les sélecteurs, qui choisissent les versions instrumentales sur lesquelles le DJ posera ses rimes.


(2) Tuff Gong & Aquarius : Tuff Gong & Aquarius sont deux studios historiques. Le Tuff Gong Studio est le mythique studio jamaïcain de Kingston, la capitale, créé par Bob Marley afin de s'affranchir des pressions des producteurs jamaïcains de l'époque et ainsi s'exprimer pleinement dans ses albums. Au fil du temps, enregistrer un album à Tuff Gong est devenu un gage de qualité sans pareil pour un artiste de reggae. Le Tuff Gong Band est composé de Leeroy Horsemouth Wallace, Stykie Tompson, Sly Dunbar, Earl Chinna Smith, Erol Holt & Strykland Stone. Aujourd'hui le studio Tuff Gong fait partie des derniers studios encore en activité à Trenchtown (le quartier défavorisé de Kingston) et est toujours géré par la famille Marley (Damian, Stephen, Ziggy, Ky-Mani & Rita). Damian Marley & Stephen Marley y enregistrent leurs albums, ainsi que Pierpoljak qui y enregistre depuis dix ans. On notera encore Doniki, Israël Vibration, Sizzla, Tiken Jah Fakoly, Yaniss Odua, Horace Andy et d'autres. Aquarius Records (1957-1972) était la propriété de Herman Chin Loy, c’est là que certaines légendes firent leurs premières armes, notamment Augustus Pablo ainsi que The Hippy Boys (futurs Wailers). Mr Chin Loy est le cousin de Leslie Kong. Leslie Kong, qui est né en 1933 et mort en août 1971, était un producteur de reggae jamaïcain d'origine chinoise. Il était le propriétaire du label Berverley's et a produit, entre autres artistes, Ken Boothe, Jimmy Cliff ou encore Desmond Dekker.


(3)Burning Spear : Burning Spear (de son vrai nom Winston Rodney, né le 1er mars 1948 à Saint Ann's Bay en Jamaïque) est un chanteur et musicien de reggae. Figure historique du mouvement avec Bob Marley et The Gladiators, ses paroles défendent le peuple dont il est issu, l'héritage et la cause rastafari. Il est également un des premiers et seuls chanteurs de reggae à chanter à la gloire de Marcus Garvey.
(4)Inner Circle : Ce groupe est célèbre pour son morceau Bad Boys repris dans la BO du film homonyme avec Will Smith (Michael Bay-1995).
(5)The Clash : Reprise présente sur le premier album intitulé The Clash (1977).
(6)Peter Tosh : Peter Tosh (de son vrai nom, Winston Hubert McIntosh) est un chanteur, guitariste, organiste et auteur compositeur de ska, de rocksteady, de reggae et de soul, né le 9 octobre 1944 à Church Lincoln, Grange Hill, dans le Westmoreland en Jamaïque, et mort le 11 septembre 1987 à Kingston. Il est, avec Bob Marley, une des figures emblématiques du reggae et de la spiritualité Rasta.
(7)The Wailers : The Wailers est un groupe jamaïcain fondé en 1963 par Nesta Marley, Neville Livingston & Winston McIntosh. La formation la plus célèbre accompagna Bob Marley.
(8)Rocksteady : Le Rocksteady est le résultat de la transformation du ska, rythme à quatre temps, en tempo binaire, plus lent, avec un peu moins de cuivres, mais plus de claviers et de chant.


Rockers, film jamaïcain de Ted Bafaloukos (1978, 71 minutes). Avec Leeroy “Horsemouth” Wallace, Dirty Harry, Monica Craig, Jacob Miller, Burning Spear, Gregory Isaacs. Disponible en DVD zone 0 (VO non sous-titrée) chez MVD (sorti autrefois en VHS NTSC VO non sous titrée chez Wienerworld). BO sorti en vinyle chez Mango (1978) et en cd chez Uni/Mango (1990).

2 commentaires:

  1. Un merveille cette bo, que du bon.Le film, vu et revu de nombreuses fois, est également excellent.
    Et merci pour l'info sur la reprise de "fade away" par Milion Stylez, c'est trés bon :
    https://www.youtube.com/watch?v=7ikCQo4WkqY

    RépondreSupprimer
  2. De nada l'ami, on transmet tes félicitations à l'Amiral!!

    RépondreSupprimer