Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

jeudi 23 août 2012

L’étrange vie de Nobody Owens par Neil Gaiman


Neil Gaiman retrouve son complice de la première heure, Dave McKean, pour ce court roman fantastique qui s’inscrit dans la droite lignée de Coraline. Comme pour les aventures de la jeune fille, L’étrange vie de Nobody Owens oscille entre l’épouvante et le conte initiatique dans un style humoristique propre à l’auteur d’ American gods.
Alors qu’il n’était qu’un bébé, Nobody Owens est recueilli par les habitants du cimetière se trouvant non loin de la maison de ses parents. Il a échappé de justesse à la mort, un mystérieux individu ayant assassiné toute sa famille. C’est donc sous l’oeil bienveillant des fantômes que Nobody Owens va grandir et apprendre à vivre… Seulement, le tueur est toujours à l’affût, prêt à terminer le travail pour lequel il avait été payé.


Le roman retrace la jeunesse de Nobody Owens, de sa tendre enfance à son adolescence, qui va apprendre à vivre, à connaître les vivants au contact des morts. Voilà un bien étrange paradoxe que seul Neil Gaiman (cf. photo ci-dessus) pouvait conter. À chaque chapitre, correspond une aventure différente, riche de rencontres en tout genre. Ainsi, l’auteur en profite pour dresser des portraits croustillants et plein de tendresse à l’encontre des clichés qu’imposent le genre, comme celui de cette sorcière, marginalisée par les superstitions. L’étrange vie de Nobody Owens est aussi un livre sur l’enfance et l’adolescence, ses peurs et ses révoltes. Neil Gaiman les traite avec justesse et un certain décalage, aussi, vu le genre fantastique auquel son texte appartient. D’ailleurs, il n’en oublie pas pour autant son intrigue pour tenir le lecteur en haleine lorsque ses personnages évoluent dans des univers parallèles, des mondes peuplés de créatures marginales et terrifiantes, toujours avec une pointe d’humour. Ces mésaventures sont illustrées à l’encre noire par Dave McKean, dont le talent n’est plus à prouver, dans un style très expressionniste (cf. extrait du livre ci-dessous). Un roman qui saura plaire aussi bien aux adultes qu’aux plus jeunes, ici, sa cible privilégiée comme pour Coraline...

Thomas Roland

L’étrange vie de Nobody Owens
Neil Gaiman & Dave McKean, Editions J’ai lu, Fantastique, 255 pages, 6,90€.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire