Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, elle vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émissions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H). L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Booster FM à Toulouse, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois , Résonance à Bourges et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

mercredi 14 juillet 2021

Rimini Editions s’aventure 20 000 Lieues sous les mers


Celles et ceux qui se lamentaient devant la médiocre copie qui circulait depuis de nombreuses années en DVD peuvent se réjouir, l’adaptation signée Stuart Paton en 1916 du classique de Jules Verne, 20 000 lieues sous les mers, vient de sortir dans une superbe version restaurée en 4K chez Rimini Editions.

Véritable madeleine de Proust pour votre serviteur, l’ouvrage de Jules Verne a accompagné des millions d’enfants de par le monde dans l’apprentissage de la littérature d’aventures – il a été traduit dans 174 pays. Il conte les péripéties de trois naufragés capturés par le mystérieux capitaine Nemo. Ils vont vivre, au sein du sous-marin le Nautilus, d’incroyables aventures. Le livre est sublimé par les magnifiques illustrations d’Alphonse de Neuville et Édouard Riou (cf. ci-dessous).

Contrairement à ce qui est souvent affirmé, le film du stakhanoviste écossais Stuart Paton n’est pas la première adaptation du roman de Jules Verne, il a déjà inspiré, entre autres, le français George Méliès en 1907. Ce 20 000 Lieues sous les mers n’est pas, non plus, la retranscription du livre la plus fidèle, son final orientaliste en constitue même une brillante trahison. Si le film de Paton est entré dans l’histoire, il le doit au fait qu’il est le premier à bénéficier de prises de vues sous-marines.

Des scènes superbes durant lesquels les protagonistes sont confrontés à une faune aquatique d’une beauté sidérante. Paton, réalisateur chevronné, s’amuse même, à l’aide d’un hublot, à composer un superbe plan de cinéma, un cadre dans le cadre soulignant la magnificence des fonds marins. Le spectateur, même plus d’un siècle après, en reste pantois. Et puis, quelle bonne idée que de confier à l’immense Jean-Manuel Costa, maître de l’animation image par image, la supervision d’une version teintée proche de celle sortie à l’époque, le résultat est bluffant (cf. ci-dessus). Le reste des bonus est à l’avenant, rien de superflu, que du pertinent, que ce soit l’entretien avec Laurent Aknin ou les propos d’Alexandre Jousse sur les adaptations de Jules Verne au cinéma. Vous l’aurez compris, nous vous conseillons vivement ce combo DVD/Blu-ray que nous aborderons plus en détails dans nos émissions de rentrée.
Hanzo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire