Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois , Résonance à Bourges et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

dimanche 25 mars 2018

Le 3 avril 20H à la Salle Saint Gobain (Thourotte-60150) : Ciné-club des Films de la Gorgone avec la projection de La flèche brisée (1950) un western étasunien de Delmer Daves



Les Films de la Gorgone (l'association spécialisée dans l’audiovisuel qui coproduit Culture Prohibée avec le soutien du Conseil Départemental De L'Oise) et du service culturel de La Ville De Thourotte organisent leur ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 3 avril à 20H00 à la Salle Saint-Gobain de Thourotte (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), La flèche brisée (1950), un western étasunien de Delmer Daves.

Le pitch : Arizona, 1870. Sur ce territoire, la guerre fait rage entre les blancs et les Apaches depuis plus de dix ans. Ex-éclaireur pour l’armée de l’Union, désormais chercheur d’or, Tom Jeffords (James Stewart) sauve de la mort un jeune indien Chiricahua et s’attire ainsi la reconnaissance de sa tribu. Il décide d’apprendre la langue, les mœurs, l’histoire et les coutumes des Apaches. Un mois s’écoule et il se rend seul dans les montagnes pour rencontrer le chef de la tribu, Cochise (Jeff Chandler) ; il lui demande dans un premier temps, sans cesser les combats, de ne pas s’en prendre aux transporteurs du courrier. Il obtient gain de cause et est invité quelques temps à séjourner au camp Apache ; il s’éprend alors d’une jeune et jolie indienne, Sonseeahray (Debra Paget). De retour à Tucson, il annonce les promesses de Cochise à une population méfiante ; une véritable paix entre les deux peuples est-elle réellement possible ?

Le Bonus : Le western naît huit ans après le cinématographe, avec Le vol du grand rapide d’Edwin S. Porter en 1903. Le genre, pendant des dizaines d’années, s’applique à réécrire l’histoire des Etats-Unis en donnant le mauvais rôle aux Indiens. Tout change en 1950 avec deux films qui rencontrent un grand succès public, La porte du Diable d’Anthony Mann, qui décrit le calvaire d’un Indien spolié, et La flèche brisée, directement inspiré d’une histoire vraie. Il est signé Delmer Daves, futur metteur en scène de quelques classiques du western (3h10 pour Yuma en 1957, La Colline des potences en 1959), qui, dans sa jeunesse, a côtoyé des Indiens. Aussi, il ne supporte pas la vision faussée qui en est donné par Hollywood. Il décide donc de donner une représentation plus juste de ce peuple, s’inscrivant dans une mue déjà opérée par le légendaire John Ford avec Le massacre de Fort Apache (1948) et La Charge héroïque (1949).

Le Super Bonus : Pour vous rendre sur la page FB de l'événement, cliquez sur ce lien. Delmer Daves, grand humaniste et réalisateur de La flèche brisée, fut longtemps un cinéaste sous-estimé. Ce ciné-club d’avril est l’occasion de célébrer le travail de ce metteur en scène parmi les plus importants du XXème Siècle. Grand technicien, maître du plan-séquence, il a réalisé, en 1947, deux chefs-d’œuvre coup sur coup, La maison rouge & Les passagers de la nuit. Un film noir incroyable, avec Lauren Bacall et Humphrey Bogart, dont la première moitié est entièrement en vue subjective. Vous pouvez visionner la bande-annonce de La flèche brisée en cliquant ici. La projection sera accompagnée d’un débat animé par le critique de cinéma Jérôme Pottier (Distorsion, Culture Prohibée), le dernier ouvrage qu'il a coécrit, " Le cinéma français c’est de la merde! Volume II " (Editions Zantrox), est toujours disponible en librairie. Venez nombreux voir ce classique du western sur grand écran!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire