Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

lundi 26 septembre 2016

Evénement le 4 octobre 20H00 à la Salle Saint Gobain de Thourotte : Au programme du ciné-club des Films De La Gorgone le film noir américain Propriété privée de Leslie Stevens


Les Films de la Gorgone (l'association spécialisée dans l’audiovisuel qui coproduit Culture Prohibée avec le soutien du Conseil Départemental De L'Oise) et le service culturel de La Ville De Thourotte organisent leur ciné-club mensuel (Tarifs : 4€ / 3€ pour les moins de 16 ans). Au programme, ce 4 octobre à 20H00 à la Salle Saint-Gobain de Thourotte (à une heure de Paris et de Lille, pour le trajet cliquez ici), Propriété privée (1960), un film noir américain réalisé par Leslie Stevens.


Le pitch : Dans une station-service de la Pacific Coast Highway, deux marginaux nommés Duke et Boots remarquent une élégante femme blonde dans une belle auto blanche. Ils grimpent dans la voiture d’un représentant de commerce et l’obligent à suivre l’auto jusqu’à sa destination finale, une villa cossue de Los Angeles. Par chance, la maison d’à côté est inoccupée et les deux hommes décident de s’y installer incognito pour épier leur nouvelle voisine, Ann, qui passe ses journées au bord de la piscine à attendre son mari. Duke a un plan : proposer ses services en tant que jardinier pour pouvoir pénétrer dans la villa…


Le Bonus : Propriété privée est le premier film du réalisateur américain Leslie Stevens, protégé d’Orson Welles – ils travaillèrent ensemble au Mercury Theatre, la compagnie de théâtre créée par le cinéaste de Citizen Kane – et futur créateur de la série de science-fiction Au-delà du réel (1963-1965). Propriété privée a été tourné en dix jours seulement dans la villa de Stevens, sur les hauteurs de Beverly Hills. C’est en voyant la maison d’à côté, inoccupée, que lui vient cette image de deux hommes en train d’espionner leur voisine. Il engage alors sa femme, l’actrice Kate Manx, pour jouer le rôle de la séduisante desperate housewife qui tombe rapidement sous le charme du manipulateur Duke. Tourné dans un magnifique noir et blanc signé Ted McCord, célèbre directeur de la photographie à qui l’on doit Le Trésor de la Sierra Madre de John Huston (1948) et À l’est d’Éden d’Elia Kazan (1955), Propriété privée est un inquiétant thriller néo-hitchcockien doublé d’une critique féroce de la superficialité de l’ American Dream à l’ère Playboy. Lors de sa sortie en 1960, Propriété privée jouit d’un parfum de scandale avec ses références sexuelles explicites et son voyeurisme revendiqué. Ce long-métrage avait disparu jusqu'à temps qu'une copie (une seule au monde!) soit retrouvée il y a peu et restaurée en 4K. La redécouverte de ce film noir majeur, invisible depuis sa sortie, est un événement à ne pas manquer ! Vous pouvez mater la bande-annonce en cliquant ici.


Le super Bonus : C'est dans ce film que le très grand interprète Warren Oates faits ses débuts au cinéma. Né en 1928 dans l’État du Kentucky, Warren Oates s’engage très jeune dans la Marine. À sa démobilisation, il s’inscrit à l’ Université de Louisville, se découvre une passion pour le théâtre et emménage à New York. Faute de percer sur les planches de Broadway, Oates part pour Hollywood et multiplie les petits rôles dans des feuilletons, pour la plupart des westerns. Son physique atypique l’amène souvent à jouer des personnages de méchants ou de marginaux – ce sera le cas dans Propriété privée. Sa rencontre avec le réalisateur Sam Peckinpah a lieu alors que le comédien faisait diverses apparitions dans la série L’Homme à la carabine (1958-1963), d’après un scénario du premier. Ils tourneront quatre films ensemble, dont les chefs-d’œuvre La Horde sauvage (1969) et Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia (1974), dans lequel il incarne une sorte de double du cinéaste. Dans les décennies 1960-1970, Warren Oates est considéré comme l’un des acteurs les plus brillants de sa génération, jouant avec ce que Hollywood compte de réalisateurs de génie : Dans la chaleur de la nuit de Norman Jewison (1968), Macadam à deux voies de Monte Hellman (1971) ou La Balade sauvage de Terrence Malick (1973). Il continuera à tourner dans de nombreux films jusqu’à sa mort prématurée en 1982, victime d’une crise cardiaque.
Les textes sont extraits du dossier de presse de Carlotta Films, les photos sont © 2016 Cinelicious Pics. Tous droits réservés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire