Ce blog est celui de l'émission radiophonique Culture Prohibée. Produite et animée par les équipes des Films de la Gorgone et de Radio Graf'Hit, Culture Prohibée vous invite, chaque semaine, à découvrir divers aspects de la contre-culture à travers des émis-sions thématiques (le mouvement beatnik, le polar, la presse cinéma, le rock alternatif, le giallo, etc.) et des rencontres passion-nantes (interviews de Dario Argento, Bertrand Tavernier, Philippe Nahon, Costa-Gavras, etc.). Culture Prohibée est une émission hebdomadaire d'une heure diffusée le mardi à 17H sur les ondes de Radio Graf'Hit (rediffusions le samedi à 10H et le dimanche à 23H), une radio compiègnoise (Oise) du Réseau Ferarock. L'émission est également diffusée sur d'autres antennes : Radio Active 100 FM à Toulon, Radio Ballade à Espéraza, Radio Béton à Tours, Clin D'Oeil FM à Sophia-Antipolis, C'rock Radio à Vienne, Radio Valois Multien à Crépy en Valois et Radio Panik à Bruxelles.
Ce blog constitue un complément à l'émission en vous proposant des interviews inédites, des prolongements aux sujets traités à l'antenne ainsi qu'un retour détaillé sur les sorties DVD et bouquins que nous abordons "radiophoniquement". Autre particularités du blog, vous fournir le sommaire détaillée ainsi que la playlist de chaque émission. Pour plus d'infos, vous pouvez vous connecter sur le FB de l'émission en cliquant ici.
Vous pouvez écouter et télécharger l'émission sur le site des Films De La Gorgone.

samedi 8 mars 2014

Semaine événement autour de l'Italie du 11 au 16 mars 2014 à la Salle Saint Gobain (Thourotte-Oise) : Le 11 mars 20H00 projection de Au Nom Du Peuple Italien (Dino Risi) / Le 13 mars 20H00 projection de A.C.A.B. (Stefano Sollima) / Le 15 mars 14H30 débat public avec Dominique Manotti (Une Affaire D'Etat-Eric Valette) et Giulio Minghini (Fake)


Culture Prohibée & Les Films De La Gorgone sont partenaires d'une semaine événement autour de l'Italie du 11 au 16 mars 2014 à la Salle Saint Gobain de Thourotte dans l'Oise à une heure de Paris (comment faire pour venir, la réponse ici). Tous les détails de l'événement sur les site des Films de la Gorgone.

Le programme :


-Le 11 mars 20H00 projection de Au nom du peuple italien (1971), un chef d'oeuvre méconnu (jamais sorti en DVD/BR) de la comédie italienne signé du réalisateur de Parfum de femme, Dino Risi.
Le pitch : La mort suspecte de la jeune et belle Silvana met le petit juge Bonifazi (Ugo Tognazzi) sur la piste du puissant industriel Santonecito (Vittorio Gassman)...
La projection sera suivie d'un débat animé par Jérôme Pottier en compagnie d'un invité surprise et d'un apéritif cinéphilique.


-Le 13 mars 20H00 projection de A.C.A.B. (2012), le premier film de Stefano Sollima, fils du réalisateur engagé Sergio Sollima (Le dernier face à face), est un polar radical.
A.C.A.B. est une plongée ultra-réaliste au sein d'une brigade de flics "borderline" dans une Italie gangrenée par le retour du fascisme.
La projection sera suivie d'un débat animé par Jérôme Pottier et conclu par un apéritif cinéphilique.


-Le 15 mars 14H30 débat public avec Dominique Manotti et Giulio Minghini.
La première est l'une des plus grandes plumes de la littérature noire française. Elle est célèbre pour Nos fantastiques années fric (Rivages/Noir) qui a été adapté au cinéma par Eric Valette sous le titre Une Affaire D'Etat. Son dernier ouvrage, L'évasion (Série Noire-Gallimard), aborde l'après-Brigades Rouges à travers le parcours d'un jeune délinquant italien qui se réfugie en France, en 1987, en se faisant passer pour un brigadiste. Il décide d'écrire "son" histoire à travers un ouvrage intitulé l'évasion...



Le second (photo ci-dessus signée Claire Debru) est un auteur italien qui a choisi de quitter sa terre natale et d'écrire en langue française. Ce traducteur de Simenon écrit Fake (Allia), sur l'univers des sites de rencontres, puis Coupes sombres (Le Seuil), l'histoire tragique d'un suicide amoureux, et Tyrannicide (Nil), une lettre férocement drôle adressée à Philippe Sollers.
Dominique Manotti et Giulio Minghini parleront de leur rapport à l'Italie et de la place qu'occupe ce pays dans leurs œuvres respectives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire